Réserve incendie: La solution économique pour les municipalités

Réserve incendie: La solution économique pour les municipalités

La protection des bâtiments contre les risques d'incendie impose des infrastructures fiables et éprouvées, dédiées à l’approvisionnement rapide d’eau.

Les citernes peuvent être utilisées :

• En zones isolées,

• Dans des secteurs où le réseau d’eau est insuffisant,

• Lors de création de surfaces commerciales ou d’une zone pavillonnaire,

• Lors de l’extension d’une usine,

• Lors de la mise aux normes rapide d’un bâtiment agricole ou industriel ou accueillant du public.

Notre gamme de citernes pour défense incendie a été développée et testée avec les professionnels et possède tous les agréments nécessaires (avis technique CSTB et validation des SDIS compétents).

ÉQUIPEMENTS PREMIUM RÉSERVE INCENDIE CSTBat

Exemple de réservoir: 30 m3 – 6,25 ml x 5,92 ml x 1,25ml – 101 kg

Hors sol :

N° 2 TRAPPE DE VISITE Ø 120 ÉVENT UNI PP Ø120mm + BOUCHON PP

N° 3 TROP-PLEIN /DÉGAZEUR DN 80 PIQUAGE UNI PP DN 80 + COUDÉ PVC 3” TARAUDÉ (F)

N° 4 REMPLISSAGE COUDÉ PIQUAGE UNI PP DN 80, RACCORD,BOUCHON DSP65 ALU

N° 5 VIDANGE ANTI VORTEX INOX HORS SOL PIQUAGE AV INOX DN 100 + VANNE 1/4T FONTE

+ RACCORD ET BOUCHON SYM ALU

N ° 6 8 PLAQUETTES RENFORTS D'ANGLE SANS ANNEAU, AVEC VISSERIE

N° 7 PROTECTION THERMIQUE ISOTHERME – MARQUAGES – TROUSSE REPARATION – EMBALLAGE

N°1 MARQUAGES 3

LA RÉGLEMENTATION

1. L’engin de base de lutte contre le feu est la motopompe de 60 m3/h dont sont dotés les centres de secours.

2. La durée approximative d’extinction d’un sinistre moyen peut être évaluée à deux heures.

3. Réserves artificielles : Chacune doit avoir une capacité minimum de 120 m3 ; toutefois, lorsque son alimentation est assurée par un réseau de distribution ou par une source, cette capacité peut être réduite du double du débit horaire de l’appoint.

L’ouvrage ainsi défini permet d’assurer une défense suffisante contre un risque moyen situé dans un rayon de 400 m.

4. Toute propriété, maison isolée dans la campagne : ferme, château, maison de culture ou d’habitation, à l’écart, présentant des risques limités doit pouvoir être défendu contre l’incendie.

Pour des raisons d’économies, il pourra être admis la création de réserves de 60 m3 seulement, mais ceci est un minimum et doit être une exception.

5. La constitution de ces réserves peut être assurée par la collecte des eaux de pluie ou de ruissellement, par le captage de sources, par le drainage de marécages, ou au moyen d’un branchement sur le réseau.

6. Branchements d’au moins 100 mm : Ces canalisations aboutiront, en principe, sur la voie publique et seront terminées – selon leur orientation – par une douille à rebord saillant de 100 mm formant bouche ou par un raccord symétrique fixe de 100 mm analogue à celui équipant les poteaux d’incendie.

Ces branchements seront munis d’une vanne de barrage chaque fois qu’ils seront en charge.

Pour plus d'informations, n'hésitez pas à nous contacter sur cuve.gedo.fr

Réserve incendie: La solution économique pour les municipalités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s